Ouvert depuis février 2013, Sailin’On compte actuellement deux tatoueuses résidentes aux styles distincts et complémentaires, et accueille tout au long de l’année des tatoueurs invités ou “guests”. Les photos ci-dessous s’inscrivent dans la lignée mythique de l’histoire des « tattoo parlours » des grandes villes portuaires du 19e et 20e siècles, dans lesquels les marins en permission venaient se faire graver quelque hommage indélébile à leur fiancée, leur mère ou leur pays. Encore aujourd’hui et comme le jour de cette séance photo, des marins américains en goguette viennent parfois nous régaler de quelques tatouages dans la veine traditionnelle : bateau en perdition, hirondelles, prénom de l’être aimé ou pin-up à la  Sailor Jerry.

Toutes les photos sont © Morganne Terrat.